Action : Le Collectif Sans-papiers Belgique
Brussel, Actie, Mensen zonder papieren -

Action : Le Collectif Sans-papiers Belgique

zondag 17 juli 2011 12:16
Spread the love

Action du 19 Juillet 2011 : On survit ici, on lutte ici, on reste ici … mais pas sans droits.

Programme :

-12h00 Rassemblement à la place Saint-Josse (1210 Bruxelles).

-12h20 Départ du cortège vers le cabinet du Secrétaire d’Etat à la politique d’asile et de migration (rue de la loi 51) en passant par la rue des deux Eglises et en marquant un arrêt devant le siège du CDH.

Deux ans après l’accord politique sur la régularisation, nous, les sans-papiers, dénonçons la situation précaire dans laquelle nous vivons toujours.

Nous avons essayé dans nos précédentes actions d’attirer l’intention sur cette situation mais nous nous sommes retrouvés face au silence des responsables ; une irresponsabilité qui nous met en danger.

Alors que nous nous attendions à une prise de positions juste concernant la problématique des sans papiers et la migration, nous nous sommes rendus compte que la situation ne cesse de s’aggraver et que beaucoup de dispositions répressives et discriminatoires ont été mises en place : disposition d’interdiction de territoire, retour des familles dans les centres fermés, interdiction des formations de la communauté flamande de promotions sociales pour les sans-papiers, projet qui vise le durcissement du regroupement familiale, et toujours aucune proposition concrète pour remédier à l’échec de la campagne de régularisation de 2009 dont les critères sont absurdes et qui a laissé sur le carreau des dizaines de milliers de sans papiers.

Dans un contexte politique et économique sensible, nous, les sans papiers, refusons d’être le bouc émissaire de la défaillance de la politique socio-économique. Nous ne voulons plus être stigmatisés.

Contre ces dérives, nous avons décidé de nous mobiliser à nouveau pour dénoncer l’arbitraire de l’administration et pour revendiquer :

-Une loi de régularisation basée sur une vision juste et durable, avec des critères clairs et permanents (qui permettrait aux gens exclus de la campagne 2009 d’introduire une demande et éviter ainsi une situation explosive)

-La fin de la politique d’expulsion et de répression des sans papiers.

-La fin des régularisations précaires comme c’est le cas pour le permis B que nous considérons comme une manière de légaliser l’exploitation.

-La prise en compte de la période d’attente excessivement longue pour les gens toujours sans réponse. Nous estimons que deux ans d’attente pour une procédure est scandaleux.

Porte-parole : Anas (0489 85 74 68)

Woordvoerder : Karen (0499 40 60 81)


Pigment vzw
Marcqstraat 25 Rue Marcq
1000 BXL
02 217 52 91
Pigment en het Anker op FACEBOOK

———————–

Le Paradis n’est pas naturel, c’est l’Enfer qui l’est :
Il est toujours plus facile de détruire que de construire, de salir que de nettoyer,
d’inventer un mensonge que de chercher la vérité, de tricher que de respecter,
de voler que de travailler, de fiche une baffe que d’expliquer, de violer que de faire l’amour, …
En somme: Toujours plus facile de faire le mal que le bien !

Le paradis est un rêve, un espoir potentiel à réaliser, par la force de nos seules volontés, mais partagées,
pour contourner le désespoir de la réalité actuelle, naturellement infernale,
de la Loi de la Jungle : Je te bouffe ou tu me bouffes.
 

dagelijkse newsletter

take down
the paywall
steun ons nu!